fbpx

Nécrologie : l’ex-président tchadien Hissène Habré repose désormais à Dakar

Nécrologie : l’ex-président tchadien Hissène Habré repose désormais à Dakar

Décédé mardi dernier des suites du Covid-19, Hissène Habré a été enterré ce jeudi 26 août 2021 en début d’après-midi à Dakar. L’ancien chef d’État tchadien habitait au Sénégal depuis 31 ans, après avoir été renversé et chassé du pays par Idriss Déby. C’est à Dakar qu’il avait été condamné à perpétuité en 2016 pour crimes contre l’humanité commis durant son règne.

Le cercueil de l’ancien dictateur tchadien, recouvert d’une étoffe islamique, a ensuite été sorti de l’ambulance sur le parvis de la mosquée en travaux le temps de la prière mortuaire.

Des membres de la famille d’Hissène Habré étaient présents, des proches et sympathisants tchadiens et sénégalais étaient sur les lieux, ses avocats et quelques personnalités comme des parlementaires ou l’ancien Premier ministre sénégalais Abdoul Mbaye. Aucune présence de représentant officiel actuel du Sénégal a été notée, aucun ministre n’est en revanche venu.

La dépouille du défunt a été emmenée au cimetière musulman de Yoff, un quartier de Dakar, où est aussi enterré l’ancien président camerounais Ahmadou Ahidjo depuis 1989. De nouvelles prières ont été faites avant que l’ex-chef d’État tchadien soit inhumé dans l’intimité de ses proches.

Comme le veut la tradition, aucune femme n’était présente. C’est néanmoins à la demande de l’une des épouses d’Hissène Habré que ce dernier a été inhumé au Sénégal, en attendant, un jour peut-être, sa réhabilitation au Tchad.

À la sortie, son fils Hamid Hissène Habré lui a rendu hommage dans une déclaration, rappelant l’engagement de son père pour une Afrique « libre, digne, solidaire et fière ». « Notre devoir, c’est de le réhabiliter et de lui rendre justice », a-t-il assuré.

Il a parlé d’un « père aimant », et s’en est pris ce qu’il a décrit comme une « injustice » : sa condamnation par une juridiction africaine. « Repose en paix, cher père, tu le mérites tellement », a-t-il conclu.

Avec RFI

Gallaye Camara

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.