fbpx

L’Union des journalistes de la presse libre africaine exige la « libération immédiate » de Pape Alé Niang

L’Union des journalistes de la presse libre africaine exige la « libération immédiate » de Pape Alé Niang

Le journaliste d’investigation sénégalais Pape Alé Niang est placé depuis le dimanche 6 novembre 2022 en garde à vue au Commissariat central de la Police nationale à Dakar. Il lui est reproché, selon son avocat Maître Ciré Clédor Ly, « la publication de documents militaires sans autorisation de la hiérarchie de nature à nuire à la défense nationale ».

Dans un communiqué, l’Union des journalistes de la presse libre africaine (UJPLA) créée pour défendre la liberté de la presse et la sécurité des journalistes partout sur le continent africain, dénonce cette « arrestation qui est une atteinte à la liberté de la presse ».

Aussi, l’UJPLA exige -t-elle la « libération immédiate et sans condition » du journaliste et déplore les « menaces » actuellement exercées sur tous les journalistes sénégalais.

Khadim Diakhate

Laisser un commentaire