fbpx

Infrastructures sanitaires : encore des promesses de l’État

Infrastructures sanitaires : encore des promesses de l’État

D’après Le Soleil, le chef de l’État a annoncé un vaste programme de modernisation, de reconstruction et de réhabilitation des hôpitaux sans indiquer le démarrage pour bientôt de la construction d’hôpitaux à Tivaouane, Mbour et Saint- Louis.

Macky Sall a, dans le même temps, assuré de la réhabilitation prochaine des anciens hôpitaux régionaux de Diourbel, de Fatick, de Ziguinchor, Kolda, Louga, Thiès, Tambacounda.

Il a également annoncé un vaste programme de reconstruction de l’hôpital Aristide Le Dantec, celui de Youssou Mbergane à Rufisque de même que l’hôpital Roy Bodouin de Guédiawaye.

800 agents de santé recrutés

En plus de l’extension de la carte sanitaire, le gouvernement procède, presque chaque année, à des recrutements massifs de médecins, de paramédicaux, d’agents, d’appoint, entre autres.

Le renforcement des ressources humaines dans le domaine de la santé est une réalité Les ambitions affichées à travers le programme de recrutement de 1500 agents seront largement dépassées.

Le chef de l’État a ajouté 800 agents de santé sur le programme initial de 1500 agents. Ces 800 agents seront recrutés dans les nouveaux hôpitaux.

Il s’agit de 300 médecins, 30 pharmaciens, 15 chirurgiens-dentistes, 80 sages-femmes, 80 infirmiers d’État, 90 assistants-infirmiers, 15 aide-infirmiers, 10 spécialistes santé communautaire, 10 techniciens supérieurs, 10 techniciens de maintenance, 10 techniciens supérieur en biologie, 20 techniciens en biologie.

Le gouvernement a dépensé 100 milliards Fcfa pour la construction des quatre nouveaux hôpitaux.

Khadim Diakhate

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.