fbpx

Gestion Covid-19 Sénégal: Sonko admoneste Macky et Diouf Sarr, propose des solutions et proscrit le Pass sanitaire

Gestion Covid-19 Sénégal: Sonko admoneste Macky et Diouf Sarr, propose des solutions et proscrit le Pass sanitaire

Lors de son discours le leader du parti Pastef les Patriotes a critiqué ouvertement le « Macky » et son châtelain du ministère de la santé sur la gestion de la pandémie de Covid-19 au Sénégal.

Le député Ousmane Sonko a d’abord commencé à démonter avec ses chiffres le classement à la 2e place mondiale (en termes de bonne gestion de la crise sanitaire du Covid-19) dont se vantaient le Président Macky Sall et son régime, avec Abdoulaye Diouf Sarr en figure de proue, quelques mois après l’entrée du virus dans le pays (le 02 mars 2020).

À en croire l’opposant , c’est un classement qui provenait du journal américain USA Today et qui ne pouvait nullement être pris comme une vérité biblique ou un discours divin comme un résultat issu d’un organisme crédité pour le faire comme l’Organisation mondiale de la Santé.

« Le Sénégal n’a jamais été leader dans la gestion de la pandémie dans la Zone Cedeao ».

Le leader de Pastef de livrer ses propres chiffres qu’il dit tirer de sources officielles. Ses statistiques concernent la zone Cedeao avec une mise à jour datant du 18 juillet 2021.

« Dans la Zone Cedeao, sur le taux de tests par rapport à la population, le Sénégal est 8e sur 15 pays avec un taux de tests de 3,14%; sur le Taux de positivité par rapport aux personnes testées, le Sénégal est 2e avec 8,56%; sur le Taux de cas positifs sur la population, le Sénégal est classé 3e avec un taux de 0,3 %; sur le Taux de décès, par rapport aux personnes atteintes de Covid-19, le Sénégal est classé 5e avec un taux de 2,34%, alors que la moyenne dans la Zone Cedeao est 1,31% », a affirmé Ousmane Sonko.

Le député d’ajouter : sur le taux de personnes sous traitement, le Sénégal est à plus de 14%.

S’agissant de la 3e vague de Covid-19 qui sévit au Sénégal, qui serait provoqué par le variant Delta, hautement plus contagieux, Ousmane Sonko révèle que le chef de l’Etat a été le premier averti par un bulletin de renseignement au mois de mai avant qu’il ne décide d’aller en tournée à l’intérieur du pays.

« Au mois de mai, Macky Sall a reçu des RG un bulletin qui l’informait de l’entrée du variant Delta dans le territoire national.

Au lieu de prendre les mesures qui s’imposaient pour freiner la propagation de variant hyper contagieux, il a pris ses bagages, rempli ses car et sillonné le pays pour faire une tournée dite économique », déclare Sonko, qui accuse Macky d’être le seul responsable de la situation sanitaire catastrophique que traverse le Sénégal.

Supprimer le CESE et HCCT pour acheter des lits de réanimation

Le leader de Pastef ne s’est pas limité à jeter des piques au régime du Président Macky Sall, il a proposé des solutions pour sortir de cette crise. Parmi celles-ci, la suppression immédiate des institutions comme le Conseil économique, social et environnemental (CESE) qui a 7.584.246.284 F.CFA de budget, le Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT) qui roule avec 9.614.546.000 F CFA de budget. Prendre l’argent pour acheter des lits de réanimation, des tests PCR rapides.

Ousmane Sonko préconise également de mettre en veille certains services dans les établissements de santé pour renforcer les CTE en lits de réanimation.

« les Sénégalais négligent trop le port du masque »

Selon Ousmane Sonko, il ne doit plus y avoir de confinement au Sénégal comme lors des deux premières vagues. Les maisons, au Sénégal peuvent constituer des Clusters (lieux de contamination) si les individus sont enfermés dedans, selon les échanges qu’il dit avoir eu avec des spécialistes.
Aussi, dit-il, le pays n’a plus les moyens de générer un autre Fonds-Covid-19. Sur ce, il a appelé les populations à une responsabilité individuelle pour vaincre la pandémie.

En respectant les mesures barrières comme le port du masque. « Quand je marche dans la rue, j’observe bien les Sénégalais. Et le constat que j’ai fait, est qu’ils négligent trop le port du masque », a regretté le leader de Pastef.
Ousmane Sonko a d’ailleurs décidé de suspendre son « Nemeku Tour » jusqu’à nouvel ordre, à cause de la situation actuelle de la pandémie au Sénégal.

Le vaccin ne devra jamais être obligatoire au Sénégal

Le leader de Pastef Les Patriotes s’est également exprimé sur la campagne de vaccination qui bat son plein au Sénégal depuis la recrudescence des cas de Covid-19.

Selon lui, les Sénégalais réticents ont le droit de se poser des questions par rapport aux vaccins. Mais c’est aux gouvernants de les rassurer par une communication convaincante.
Ousmane Sonko a tenu néanmoins à alerter contre toute idée du gouvernement à rendre la vaccination obligatoire.

Selon lui, on ne doit pas forcer les populations à se vacciner. Que ce soit indirectement, par les moyens d’un Pass Sanitaire (devoir présenter un carnet de vaccination pour avoir accès à certains services ou pour accéder à certains endroits) ou simplement par des sanctions pénales.

Khadim Diakhate

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.