fbpx

Escroquerie via Wave et Orange Money : une bande de faux agents de la Sonatel démantelé par la DSC

Escroquerie via Wave et Orange Money : une bande de faux agents de la Sonatel démantelé par la DSC

M.Niang et N.Niang se faisaient passer pour des agents de la Sonatel pour arnaquer leurs victimes via Orange Money ou Wave. Membres d’un réseau très organisé, ils ont réussi à soutirer 25.896.000 F Cfa à plusieurs personnes, rapporte « Le Quotidien ». Les faux agents de la Sonatel appelaient leurs victimes et réussissaient à les convaincre de leur envoyer de l’argent afin de payer des arriérés de facture ou autres via Orange Money et Wave.

« Les escrocs déclaraient que la ligne fixe risquait d’être coupée incessamment pour défaut de paiement de plusieurs factures. Sur ce, ils proposaient de régulariser ces arriérés en urgence au moyen de paiement via Orange Money à travers des lignes qu’ils fournissaient à leurs interlocuteurs », a renseigné des sources.

Par la suite, une série de plaintes a été déposée par les victimes au niveau de la Division Spéciale de Cyber sécurité (DSC) pour escroquerie via le réseau de transfert d’argent, Orange Money et Wave. Informée, la Sonatel s’est constituée partie civile dans le dossier.

Finalement, la DCS a réussi à identifier les arnaqueurs, à savoir M.Niang et N. Niang, son acolyte, chargé d’encaisser l’argent à Dakar plus précisément à Médina. La perquisition effectuée dans la maison de M.Niang a permis la découverte d’un téléphone portable d’un ordinateur portable, d’une carte SIM, de quatre clés USB dont trois pour connexion internet Orange, quatre (04) boites de téléphones vides et une clé de contact ainsi que le véhicule de marque Kia.

Domicilié à Kaolack, N.Niang a été arrêté à la Médina, il a été déféré au parquet de Dakar pour association de malfaiteurs, escroquerie en bande organisée, usurpation d’identité, accès frauduleux dans un système informatique et complicité. De son côté M.Niang interpellé hier mercredi à Kaolack, a été transféré à Dakar.

Avec PresssAfrik

Gallaye Camara

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.