fbpx

Doudou Wade : « Karim Wade finira par venir à Dakar »

Doudou Wade : « Karim Wade finira par venir à Dakar »

Le projet d’amnistie annoncé par Macky Sall et rejeté en bloc par Karim Wade continue d’alimenter les débats. Lors de l’émission Jury du Dimanche, de ce 23 octobre, sur la 90.3 IRadio, l’ancien président du Groupe parlementaire libéral et démocratique, Doudou Wade a été interpellé sur la question.

Le membre du Parti démocratique sénégalais a commencé par expliquer que, de son point de vue, le communiqué est mal écrit. « Parler d’amnistie des personnes me gêne (…). Maintenant, est-ce qu’on veut amnistier des faits ou des choses qui se sont passés ? D’ailleurs, c’est la première fois que je parle d’amnistie dans une télé ou une radio. J’ai toujours refusé d’en parler parce que sur cette question et concernant Karim Wade, concernant notre parti depuis le début, depuis la mise en accusation, nous avons le même tempo, la même orientation.

Aujourd’hui, les sénégalais ne sont pas dupes. Ils savent tous sans exception qu’il a été recherché dans cette affaire une seule personne. C’est Karim Wade, malgré les 25 qui ont été convoquées. Certains sont aujourd’hui autour de la table du président de la République. Je veux nommer Ousmane Ngom, Baldé, etc. Ils ont tous rejoint le pouvoir. Pour quelle raison ? Je ne sais pas mais l’essentiel sur cette affaire c’est que Karim Wade a continué le combat », a-t-il dit.

 » Je rejette l’amnésie « 

Avant d’enchaîner : « et ce combat à l’international lui a valu de gagner tous les procès. Et Bourgi a gagné aussi son procès à Paris (…). Le Sénégal a été condamné pour avoir fait un procès qui n’était pas équitable. En condamnant Bourgi dans un tribunal où il n’avait pas la possibilité de faire appel. Toutefois, nous demandons à ce que le Sénégal se conforme à sa signature. Il a signé un pacte sur les droits civiques et les droits politiques. Nous demandons la révision du procès de Karim Wade comme le demande le droit international. Nous demandons au ministre de la Justice de revenir sur ce procès et de demander son réexamen. Nous sommes dans la voie de la justice et du droit international.

Le ministre de la Justice est dans une voie de filouterie, de jeu à cache-cache ». À l’en croire, c’était un procès lamentable où le procureur a été affecté à partir d’un sms alors qu’il a été nommé par décret. Dans un tribunal où, dit-il, un des juges quitte la Cour en pliant sa robe. « Dans un tribunal où on bafoue les droits humains de quelqu’un. On l’amène sur une civière. Les Nazis n’ont pas fait autant », a soutenu Doudou Wade. « Vous exagérez.

Vous ne pouvez pas comparer le Sénégal au régime Nazi. Le nazisme était abominable », relance Mamoudou Ibra Kane. « Je n’exagère pas. J’ai dit que les nazis ne l’ont pas fait. Si vous avez vu les nazis amener quelqu’un au tribunal quelqu’un sur une civière dites-le. Moi, je fais un constat visuel. Des magistrats étrangers ont soutenu que le Sénégal est un déni de justice. Je ne souhaite pas que des magistrats étrangers jugent comme ça mon pays. Parce qu’ils ne sont pas plus compétents que les nôtres », a précisé Doudou Wade.

« Karim Wade finira par venir à Dakar »

Par ailleurs, l’invité du JDD a martelé qu’il appartient au président de la République qui, il le rappelle, sait très bien ce qui s’est passé dans ce procès, de prendre des dispositions et de rectifier. Avoir un courage de rectification. « Karim peut-être pardonnera mais, il est évident que son seul objectif pour l’homme qu’il est, pour le sénégalais qu’il est, qu’il puisse aller jusqu’au bout pour faire clamer par un tribunal son innocence. Des sénégalais veulent que Karim soit leur candidat en 2024. Karim s’est assez battu et il va rentrer au Sénégal. Il rentrera à sa date. Il sera à Dakar et il finira par venir à Dakar et en triomphe », a-t-il ajouté.

Emedia

Khadim Diakhate

Laisser un commentaire