fbpx

Affaire LGBT+ : la série de plainte de Waly Seck continue

Affaire LGBT+ : la série de plainte de Waly Seck continue

Waly Seck met ses menaces à exécution, selon le site internet Seneweb. Après le jeune Khaly Sall de Niandane, l’animateur religieux Oustaz Mactar Sarr et Jupiter Diagne de la DTV et patron du groupe Excaf Télécom ont reçu ce jeudi leur convocation pour aller répondre devant la juridiction correctionnelle du tribunal de grande instance (TGI) hors classe de Dakar. Une citation directe leur a été envoyée par le biais des avocats du chanteur.

Oustaz Mactar Sarr a payé les pots cassés. Il a soutenu que son discours incriminé est tenu au cours d’une émission «Ndenkaané» sur la télévision. ‘’Après la revue de la presse, j’ai commenté la décision de justice rendue sur l’affaire des danseurs Eumeudy Badiane et Ameth Tiou condamnés à un mois de prison. J’ai déploré le fait que le responsable n’a pas été inquiété’’, assure-t-il.

Faisant allusion à Wally Seck, le présentateur de l’émission déclare : ‘’Il fait la promotion des contre-valeurs en soutenant les associations d’homosexuels et autres. Il avait déjà porté un tee-shirt avec les couleurs du lobby gay. Il y a eu l’affaire du sac et puis le concert à la Médina avec ces couleurs projetées sur un immeuble.’’ Le vice-coordonnateur d’And Samm Jikko Yi a précisé :

‘’Je n’ai jamais accusé Wally Seck d’être un homosexuel, mais qu’il fait la promotion des LGBT lors de ses sorties.’’ Le semaine dernière, l’artiste avait déclaré qu’il allait envoyer des citations directes aux personnes qui ternissent son image à travers des ‘’déclarations mensongères’’.

Par ailleurs, le mouvement And Samm Jikko Yi compte commettre un avocat pour assurer la défense de son vice-coordonnateur.

Il n’exclut pas également d’informer les autorités religieuses de cette affaire pendante devant la justice.

Khadim Diakhate

Un commentaire sur “Affaire LGBT+ : la série de plainte de Waly Seck continue

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.