fbpx

Serigne Bass sur l’organisation du Magal : nous préférons mourir que de ne pas célébrer le Ndigël de Serigne Touba

Serigne Bass sur l’organisation du Magal : nous préférons mourir que de ne pas célébrer le Ndigël de Serigne Touba

À l’approche de la célébration du grand Magal de Touba, Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre porte-parole du khalife général des mourides a fait face à la presse ce dimanche pour confirmer que le Grand Magal de Touba sera bel et bien célébré.

Malgré la présence de la troisième vague de la pandémie du coronavirus, parce que le «Ndigël» (recommandation) de Serigne Touba prend le dessus sur tout si l’on croit au fils de Serigne Abdou Khadre MBACKÉ.

Le grand Magal de Touba sera célébré comme à l’accoutumé. C’est ce qu’a déclaré Serigne Basirou Mbacké Abdou Khadre qui faisait face hier à la presse pour réitérer leur engagement de rendre hommage au fondateur du mouridisme. «Tout ce que nous avons, nous l’avons eu grâce à ce jour du départ en exil de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké. C’est la seule recommandation de Serigne Touba donc rien ni personne ne nous empêchera de célébrer le Magal quelles que soient les circonstances. Si on nous demandait de choisir entre la vie et la célébration du Magal, nous n’allons pas hésiter de faire un choix parce que le Magal est notre raison de vivre. Célébrer le Magal est un Ndigël pour nous et la seule personne qui a le droit de se prononcer sur l’organisation de ce jour le plus important dans le Tarikha mouride est Serigne Mountakha Bassirou Mbacké. Le grand Magal de Touba c’est toute notre vie», a-t-il expliqué.

Toutefois, il a invité les fidèles au respect des mesures restrictives édictées par les autorités sanitaires afin de freiner la propagation du virus de Covid-19.

«Le Magal a été célébré l’année dernière dans le contexte du coronavirus et c’était sans risque. Aujourd’hui, nous notons une diminution des cas, car lors de la célébration de la journée de la lecture des khassaïdes (Enseignement de Serigne Touba), nous avions tous formulé des prières. Nous avons la conviction que le Magal sera aussi célébré cette année en toute quiétude même si nous sommes prêts à y laisser nos vies», a-t-il détaillé.

Le porte-parole du Khalife général des mourides a invité les Dahiras à démarrer les travaux dès le premier jour du mois de «Safar». «Le marabout a demandé aux organisations, qui ont entamé des travaux pour participer au bien-être de ladite cité religieuse, de collaborer avec les autorités administratives», dit-il. Serigne Bass a regretté la situation des inondations qui a poussé certaines familles à abandonner leurs domiciles. C’est ainsi qu’il a fait savoir que le Khalife général des mourides a dégagé une enveloppe de 50 millions de francs Cfa pour les sinistrés en attendant que le phénomène soit résolu définitivement. En ce sens, il a rappelé que l’achèvement des travaux de l’université, l’approvisionnement correct en eau et l’assainissement au niveau de Touba sont des priorités pour le patriarche de Darou Marnane.

Khadim Diakhate

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.