fbpx

Portrait | Pathé Dieye, le parcours d’un jeune écrivain sénégalais

Portrait | Pathé Dieye, le parcours d’un jeune écrivain sénégalais

.

Pathé Dieye, est né le 10 février 1996 à Dakar. Il a grandi aux parcelles assainies et y a fait ses études primaires au Groupe Scolaire Nelson Mandela. Suite à son admission au Prytanée Militaire de Saint Louis, il obtient son baccalauréat avec la mention bien. Cest accompagné d’un premier accessit en histoire et un quatrième accessit en géographie au concours général du Sénégal. Il a obtenu son master 2 en science politique et relations internationales au Madiba Leadership institute du groupe ISM. Il est poete-slameur, blogueur, romancier, chargé de recherche et de projet au West Africa Think Tank (WATHI).


Influencé par un grand frère il a commencé à écrire à l’école primaire.Inspiré par plusieurs faits, les maux de la société lui sont sensibles. Il se sert de sa plume pour flétrir les tares de la population comme l’éducation, les problèmes des enfants talibés, de la scène politique et de ses soubresauts.


L’écriture est pour lui un moyen de dénonciation, de conscientisation et de thérapie. « Elle permet de lancer une alerte sur les urgences de son temps », soutient-il. Dans un monde imbu de problème, écrire permet de rester en connexion avec la population.


J’ai écrit un roman, je ne sais pas de quoi ça parle, est l’intitulé de son premier livre. Son roman est un enchevêtrement de questionnement d’où le choix du titre. Il y peint également la société sénégalaise, évoque le sujet des droits des femmes, des enfants de la rue, des religions, de la politique etc. Le temps d’écriture et de correction lui a pris six mois.
Il raconte l’histoire d’une fille née orpheline de mère et qui perd son père à bas âges. Quelques temps après elle est kidnappée et vendue comme domestique dans une famille juive aisée. Plus tard, elle veut faire de la politique, et être de ceux et celles qui décident pour changer les choses. Pour atteindre son sacerdoce, elle doit faire face aux préjugés et des conditions préconçues sur sa condition féminine. Elle a aussi une vie amoureuse. Mais elle est chrétienne et l’homme est un musulman. Alors qu’ils vivent dans une société où se marier avec une personne de religion différente est mal vu. Une maladie mettra fin à ses rêves, les médecins ont perdu espoir.


Le slam ou poésie orale est aussi une de ses passions. La balade rimée est le nom de sa chaine sur SoundCloud où il fait des podcasts.

Portait signé Mame Penda Ndiaye.

Khadim Diakhate

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.