fbpx

Etats généraux de l’Eco : Sonko participe à la rencontre grâce à la plateforme Zoom

Etats généraux de l’Eco : Sonko participe à la rencontre grâce à la plateforme Zoom

Après l’interdiction du juge de laisser Ousmane Sonko partir au Togo pour les Etats généraux de l’Eco, du fait de son statut de « contrôlé judiciaire », le leader du parti Pastef a utilisé la plateforme Zoom pour livrer sa communication ce mercredi à 10h.

Après l’interdiction, les organisateurs ont pris toute les dispositions pour permettre au leader du Pastef de participer aux débats via la plateforme.

En prélude à la rencontre, les experts ont produit un rapport qui servira de base aux discussions et qui dresse les quatre (4) profils possible de la nouvelle monnaie.

« Nous sommes avec vous à Lomé (Togo) pour dire que nous ne sommes plus disposés à être sous la coupe de personne, de qui que ce soit », lance-t-il.

À l’en croire, ce n’est pas de l’orgueil mal placé, mais plutôt de la dignité patriotique, adossé à un examen lucide et documenté des facteurs. « Soit on est indépendant, soit on ne l’est pas. Soit on marche par nous-mêmes, soit on ne mérite pas d’être indépendant », a-t-il déclaré sans sourciller.

Le Forum des États généraux de l’Eco est prévu du 26 au 28 mai à Lomé ( Togo) avec plus de 200 participants. Sonko devait faire le déplacement, mais le juge du 2ème cabinet d’instruction a pris, vendredi dernier, une ordonnance pour s’opposer à la sortie du territoire national de l’ancien inspecteur des impôts et des domaines. Ce, au motif que le concerné est placé sous contrôle judiciaire depuis le 8 mars dernier. Ousmane Sonko est accusé de viols et de menaces de mort sur la masseuse Adji Sarr, âgée de 20 ans.

Hiro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.