fbpx

Manifestation du 17 juin : trois morts et une dizaine de blessés, le récit d’une journée macabre

Manifestation du 17 juin : trois morts et une dizaine de blessés, le récit d’une journée macabre

Trois morts ont été enregistrés dans la journée de ce vendredi entre Dakar et Ziguinchor.
Le corps calciné d’un adolescent a été retrouvé à Colobane vers la Mosquée Massalikoul Djinane, a-t-on appris de la Croix-Rouge sénégalaise qui déclare ignorer si le décès est lié aux échauffourées survenus le même jour à Dakar.

« Nous avons récupéré le corps sans vie d’un adolescent carbonisé dans un habitat de fortune. On ignore les causes de l’incendie’’, a expliqué Nfally Sadio, le Chef du Service communication et marketing de la Croix-Rouge sénégalaise, dans un entretien téléphonique à l’APS.

Il a précisé que la Croix-Rouge sénégalaise avait mobilisé 50 volontaires du comité départemental de Dakar, deux superviseurs nationaux, deux chauffeurs et deux voitures.

Deux morts à Ziguinchor

Deux décès ont été enregistrés à Ziguinchor dans les affrontements entre forces de l’ordre et civils ce vendredi 17 juin.

En effet, un homme d’une quarantaine d’années habitant Tanghory, commune de Bignona, a été blessé par balle et un autre a rendu l’âme suite à son évacuation à l’hôpital Régional de Ziguinchor, âgé aussi d’une quarantaine d’années. Onze autres sont blessés lors des affrontements avec les forces de sécurité à Ziguinchor selon Guy Marius Sagna, qui précise que ces gosses ont reçu des balles réelles.

Malgré la situation qui était vive à Ziguinchor hier, avec des pneus brûlés un peu partout, la course-poursuite entre forces de l’ordre et manifestants n’a pas eu lieu, du moins jusqu’à l’arrivée des leaders de YAW avec Guy Marius Sagna au rond-point Aline Sitoé Diatta. Moins d’une heure après le départ ces leaders, les choses ont commencé à dégénérer.

À Bignona, les affrontements entre gendarmes et manifestants ont été émaillé par des tirs selon les témoignages des manifestants. Du coup l’un d’entre-eux âgé de 41 ans a succombé finalement à ses blessures. À Ziguinchor un homme âgé de 43 ans, évacué à l’hôpital et admis en réanimation a lui aussi succombé. Au total Ziguinchor enregistré deux morts suite à la manifestation de Yewwi Askan Wi.

Dans une déclaration, Guy Marius Sagna venu exceptionnellement à Ziguinchor pour cette marche a annoncé que 11 personnes ont été blessés par balles réelles. Selon lui, des agents des forces de défense et de sécurité ont fait usage de balles réelles. Il précise :  » À l’évidence, la marche réussie par les populations de Ziguinchor, Bignona et Oussouye qui malgré l’interdiction sont parvenues à arriver au rond-point Aline Sitoé Diatta, a rendu fou le président Macky Sall qui se venge sur les populations en tirant sur elles.

Nous mettons en garde le président Macky Sall sur la situation déjà précaire ici au Sud du Sénégal. Nous invitons le président Macky Sall à ne pas nous pousser à bout. La stratégie du chaos ne passera pas. Si le président Macky Sall continue ainsi, c’est son départ que nous allons demander ».

Guy Marius précise qu’il y a une dizaine de personnes arrêtés au moins. Il exige la libération de tous les manifestants arrêtés à travers le Sénégal, et que l’État du Sénégal prenne en charge les blessés et lève le siège devant chez Ousmane Sonko et Barthélémy Dias.

La coalition YAW, dirigée par les opposants Khalifa Sall, Cheikh Youm, Ousmane Sonko, et son allié Wallu Sénégal, avaient prévu de tenir des rassemblements en guise de protestation contre l’invalidation de l’une des listes de candidature, en dépit de leur interdiction par les autorités administratives.

Khadim Diakhate

Laisser un commentaire