fbpx

Démographie : le Sénégal compte plus de 17 millions d’habitants en 2021 (ANSD)

Démographie : le Sénégal compte plus de 17 millions d’habitants en 2021 (ANSD)

La population sénégalaise tournera autour de 17 millions 215 433 habitants à l’orée 2021selon projection rendue publique par l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD).

Sur le site de l’Agence, il est indiqué qu’en 2021, les femmes vont dominer légèrement les hommes puisqu’elles seront 8 millions 649. 066 tandis que les hommes seront estimés à 8 millions 566. 367.

Les projections de 2021 montrent une croissance rapide de la population nationale. En 2020, notre pays comptait 16 705 608 habitants, soit une hausse de l’ordre de 3 % par rapport à l’année 2019. L’effectif des individus de sexe féminin (8 391 358, soit 50,2%) est légèrement supérieur à celui de sexe masculin (8 314 250, soit 49,8%). Ces données sont issues des projections démographiques réalisées par l’ANSD suite au dernier Recensement général de la Population et de l’Habitat, de l’Agriculture et de l’Élevage (RGPHAE) de 2013.

Au regard de la structure par âge, la population sénégalaise en 2020, comme les années précédentes, est caractérisée par sa jeunesse. La moyenne d’âge est de 19 ans environ. D’un point de vue géographique, elle est inégalement répartie sur le territoire national. Plus de la moitié, soit 54,82 %, réside en milieu rural. La région de Dakar concentrait à elle seule 23 % de la population totale du pays en 2020, soit un peu moins d’un quart.

En outre, plus de 55 % de la population totale résident dans quatre régions administratives à savoir Dakar, Thiès, Diourbel et Kaolack. Certaines régions sont faiblement peuplées. Il s’agit notamment de Matam (4,4 %), Kaffrine (4,4 %), Ziguinchor (4,1 %), Sédhiou (3,4 %) et Kédougou (1,1%). Selon les experts de l’ANSD, la population nationale a presque triplé en moins de 50 ans.

« En 2017, la population du Sénégal était estimée à 15 256 360 habitants, contre 15 726 056 en 2018 et 4 997 885 en 1976. Ces chiffres montrent que la population a presque triplé en moins de 50 ans. Globalement, au vu des évolutions des dernières décennies, plusieurs facteurs expliquent cette situation. En effet, la dynamique démographique naturelle du Sénégal est marquée par une natalité toujours élevée (taux brut de natalité de 37,1 pour mille en 2017 et 36,8 pour mille en 2018) et une mortalité en constante baisse (taux brut de mortalité de 7,3 pour mille en 2017 et 7,1 pour mille en 2018). En outre, l’Indice Synthétique de Fécondité (ISF), qui mesure le nombre moyen d’enfants qu’aurait une femme en fin de vie féconde si elle avait des enfants aux taux de fécondité par âge actuels chez les femmes de 15-49 ans, présente une légère tendance à la baisse ces deux dernières années. Ainsi, elle est passée de 4,6 en 2017 à 4,4 en 2018 » indiquent les experts pour expliquer la fécondité au Sénégal.

Khadim Diakhate

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.